GP de Belgique: la pole pour Leclerc, Verstappen pénalisé, les Alpine dans le dur… Ce qu'il faut retenir des qualifs

Max Verstappen laisse une toute petite ouverture. Le leader du championnat du monde a signé le meilleur temps des qualifications du GP de Belgique ce vendredi, mais ne partira que 6e de la course dimanche, après avoir écopé d’une pénalité de cinq places en raison d’un changement de boîte de vitesses au-delà du quota autorisé.

L’an dernier, le Néerlandais s’était imposé en Belgique depuis une lointaine 14e place sur la grille, en raison d’un changement de moteur au-delà du quota autorisé et d’un élément de la boîte de vitesses non autorisé.

Gasly et Ocon éliminés en Q2

“Je sais que je vais reculer sur la grille mais aujourd’hui, il s’agissait surtout de se sentir en confiance, nous savons que la voiture est rapide”, a déclaré Verstappen à la fin des qualifications. “L’année dernière, j’ai écopé de plus de pénalités (15 places au total, ndlr) et nous avons quand même gagné la course, donc c’est l’objectif”.

Sur une piste séchante – et un ciel bleu partiellement retrouvé après les trombes d’eau tombées jusqu’à quelques minutes avant les qualifications – Hamilton signe le 4e temps. Il partira donc 3e, devant l’autre Ferrari, celle de l’Espagnol Carlos Sainz. Les McLaren d’Oscar Piastri et Lando Norris, attendues aux avant-postes ce week-end après leurs solides performances sur les deux derniers GP, partiront 5e et 7e. Encore décevantes, les Alpine de Pierre Gasly et d’Esteban Ocon, qui a tapé un mur et cassé son aileron avant, ont signé les 12e et 15e temps.

Place désormais au troisième sprint de la saison

Le GP de Belgique, 12e rendez-vous de la saison, est la troisième manche de l’année (après l’Azerbaïdjan en avril et l’Autriche début juillet) à proposer un format sprint, qui modifie le déroulement du week-end. Ainsi, les pilotes ne courent qu’une seule séance d’essais libres le vendredi, suivie d’une première session de qualifications qui détermine la grille de départ du GP dimanche.

La journée du samedi sera, elle, consacrée au sprint. Les pilotes prendront la piste à 12h00 pour une deuxième séance de qualifications (appelée “Sprint Shootout”), sur le même modèle que celle du vendredi mais plus courte, qui déterminera l’ordre de départ pour la course sprint disputée plus tard dans la journée, à 16h30. La pénalité de Verstappen ne s’appliquera pas au départ du sprint.

Article original publié sur RMC Sport

You might also like...