Chelsea: une grosse amende infligée par l'UEFA pour non-respect du fair-play financier

L’UEFA a infligé vendredi une amende de 10 millions d’euros à Chelsea, coupable d’avoir enfreint les règles du fair-play financier entre 2012 et 2019, sous l’ère Roman Abramovich.

Après avoir exclu la Juventus de la prochaine Ligue Europa Conférence, l’UEFA a également mis Chelsea à l’amende. Le club londonien a été condamné par l’instance européenne à lui verser 10 millions d’euros, pour avoir soumis des “informations financières incomplètes” entre 2012 et 2019, sous la présidence de Roman Abramovich. Lors de sa prise de fonctions en 2022, le nouveau propriétaire Todd Boehly avait signalé ces écarts dans les comptes du club.

Chelsea échappe à l’exclusion des compétitions europénnes

“Chelsea a pleinement coopéré et aidé l’UEFA dans son enquête sur ces questions et, à la suite d’une analyse par l’Instance de contrôle financier des clubs de l’UEFA, le club a conclu un accord avec l’UEFA. En vertu de celui-ci, le club doit verser une contribution financière de 10 millions d’euros à l’UEFA sous forme de paiement fixe”, expliquent les Blues dans leur communiqué. “Nous tenons à exprimer notre gratitude à l’UEFA pour son examen de cette question. Chelsea attache une grande importance à sa relation avec l’UEFA et se réjouit de développer cette relation dans les années à venir.”

Cette simple amende permet donc à Chelsea d’échapper à de plus lourdes sanctions, comme l’exclusion temporaire des compétitions européennes, adressée aux Bianconeri. Si tel avait été le cas, les Blues auraient dû purger leur peine plus tard, puisque leur douzième place en Premier League la saison passée ne leur a pas permis de se qualifier pour une quelconque coupe d’Europe.

You might also like...

P