Equipe de France féminine: avant France-Brésil, Diani ironise sur son positionnement dans l'axe

Une buteuse insatisfaite. Repositionnée dans l’axe de l’attaque tricolore après le forfait de Marie-Antoinette Katoto pour cette Coupe du monde, l’habituelle ailière des Bleues Kadidiatou Diani reconnaît dans une interview pour le journal L’Équipe qu’elle a du mal à s’habituer à ce rôle. Elle devrait pourtant enchaîner en pointe du 4-4-2 français face au Brésil ce samedi, après une première face à la Jamaïque.

> Suivez France-Brésil en direct;elm:context_link;itc:0″ href=”https://rmcsport.bfmtv.com/football/feminin/coupe-du-monde/en-direct-coupe-du-monde-feminine-suivez-france-bresil-en-live_LS-202307290034.html” rel=”nofollow noopener” target=”_blank”>>> Suivez France-Brésil en direct

“Une occasion, je ne dois pas la rater, au moins la cadrer”

Celle qui se définit comme une “attaquante puissante”, qui “aime la percussion”, soulève que ses points forts sont tous ceux d’une ailière et non d’une numéro 9: “J’aime le travail de débordement, de contournement. Quand je suis amenée à jouer sur le côté, tout se fait au feeling, selon les actions. Dans l’axe, c’est un jeu vraiment différent. C’est ­appui-remise, et tu attends le ballon dans la surface pour finir. Mais je suis prête à jouer aux deux postes.”

Elle reconnaît tout de même trouver parfois le temps long dans l’axe: “Parfois, tu passes vingt minutes sans toucher un ballon. C’est compliqué pour moi, car j’aime l’avoir. Il faut être prête dès qu’il y en a un, savoir où se placer. Une occasion, je ne dois pas la rater, au moins la cadrer.” Sur son côté, celle qui devrait s’engager avec l’Olympique lyonnais après l’expiration de son contrat avec le PSG préfère le jeu “plus instinctif, avec de la percussion, des dribbles, des replis défensifs”.

“Je comprends Mbappé et son pivot-gang”

“Tu sais que tu dois fermer le deuxième poteau, tu es souvent amenée à faire les mêmes déplacements. Mais j’aime aussi être à la finition, c’est important.” Elle qui occupe ce poste sur le front de l’attaque en raison de la blessure de son ex-coéquipière du Paris Saint Germain Marie-Antoinette Katoto, pas suffisamment remise de sa rupture des ligaments croisés pour participer au Mondial, pourrait se fixer dans l’axe sur le long terme, si besoin, mais “préfère quand même le côté”.

“Le seul avantage de l’axe, c’est que je marque plus, rigole celle qui a inscrit 26 buts en 30 matchs cette saison. C’est le seul moment où je prends du plaisir, parce qu’attendre le ballon, ce n’est pas toujours plaisant.” Elle dit aussi “comprendre” la réflexion de Kylian Mbappé sur le “pivot gang”: “Ça change énormément quand tu passes du côté à l’axe. Tu fais des appels pour rien, c’est dur.” ¨C’est pourtant bien dans ce rôle de pivot qu’elle devrait jouer face au Brésil ce samedi, dans un match déjà crucial pour les Bleues.

Les compositions probables de France-Brésil, selon l’AFP:

France: Peyraud-Magnin – Lakrar, Renard (cap), De Almeida, Karchaoui – Dali, Geyoro, Toletti, Bacha – Diani, Le Sommer. Sélectionneur: Hervé Renard (FRA)

Brésil: Leticia Izidoro – Antonia, Lauren, Rafaelle (cap), Tamires – Ary Borges, Kerolin, Luana, Adriana – Beatriz, Debinha. Sélectionneuse: Pia Sundhage (SWE)

Article original publié sur RMC Sport

You might also like...