Allemagne: Neuer n'est pas sûr de retrouver sa place de n°1 en sélection

Des déclarations qui ne vont pas calmer la guerre des gardiens en Allemagne. Dans un entretien à Kicker, le sélectionneur allemand Hansi Flick a indiqué qu’il n’était pas du certain de rendre la place de titulaire à Manuel Neuer quand celui-ci sera de retour à la compétition après sa blessure. “Je souhaite, pour moi comme pour toute l’Allemagne du foot, que Manuel revienne, comme nous le connaissons tous. Je le lui souhaite”, a glissé Hansi Flick dans un entretien accordé à Kicker.

“Marc-André ter Stegen est transcendant avec Barcelone”

“En ce qui concerne la sélection, on doit aussi dire que Marc-André ter Stegen est transcendant avec Barcelone, avec nous aussi il a fait de bonnes choses”, a indiqué Flick, laissant ainsi un gros point d’interrogation sur un retour comme n°1 de Neuer au sein de la Mannschaft. Le gardien du Bayern Munich, âgé de 37 ans, s’est gravement blessé au genou droit (fracture de la partie inférieure) lors d’une sortie à skis début décembre.

Initialement, le capitaine de la sélection allemande espérait revenir à 100% pour le début de la préparation estivale du Bayern à la mi-juillet, mais il s’est entraîné à part pour le stage de reprise à Tegernesee, et n’a pas pris part à la tournée en Asie. La sélection allemande est engluée dans une profonde crise après son élimination dès le premier tour du Mondial 2022 au Qatar. Pays hôte de l’Euro 2024, l’Allemagne est qualifiée d’office et doit passer par une longue période de quinze mois de matches amicaux.

Les rencontres de mars et de juin ont tourné à la débâcle: une seule victoire contre le modeste Pérou (2-0), un match nul arraché à l’ultime minute contre l’Ukraine (3-3) et trois défaites contre la Belgique (3-2) et la Colombie (2-0), et en Pologne (1-0). Un enchaînement qui a placé le sélectionneur sous le feu des critiques, lui qui a été confirmé dans ses fonctions jusqu’à l’Euro 2024, après le fiasco du Mondial au Qatar.

Les déclarations de Flick pourraient relancer la grosse rivalité entre les deux gardiens qui revendiquent chacun le statut de titulaire ces dernières années. Fin juin, ter Stegen avait d’ailleurs joué avec le n°1 dans le dos, ce qui avait été perçu comme une provocation à l’égard de Neuer. “Pour le moment, je suis le numéro un et j’ai l’ambition de le rester”, avait-il clamé quelques jours plus tôt.

Article original publié sur RMC Sport

You might also like...