Coupe du monde féminine 2023: l'Australie élimine le Canada au terme d'une démonstration

L’Australie, au pied du mur, s’est qualifiée avec brio pour les huitièmes de finale de “son” Mondial féminin, après un succès (4-0) contre le Canada champion olympique en titre, qui quitte le tournoi, ce lundi à Melbourne.

Un doublé de Raso

Auteure d’un doublé (9e, 39e), l’attaquante du Real Madrid Hayley Raso a lancé les Matildas, dont la star Sam Kerr, à peine remise d’une blessure à un mollet, est restée sur le banc. Mary Fowler (58e) et Steph Catley (90e+4 sur penalty) ont donné des allures de fête à la rencontre, dans un stade qui a laissé exploser son soulagement au coup de sifflet final donné par l’arbitre française Stéphanie Frappart.

Les ambitieuses Australiennes (6 pts) terminent en tête du groupe B et connaîtront leur prochain adversaire mardi. Le Nigeria (5 pts) valide le deuxième ticket, à la faveur de son match nul contre l’Irlande (0-0), à Brisbane. Les Super Falcons se dirigent vers un huitième difficile contre l’Angleterre championne d’Europe, bien placée pour valider la première place de sa poule.

Champion olympique déjà éliminé

Pour le Canada (4 pts), septième nation Fifa, c’est déjà l’heure de reprendre l’avion, les valises pleines de frustrations. Il s’agit de la première sélection favorite qui quitte le tournoi. L’emblématique attaquante Christine Sinclair, 40 ans, retourne au pays sans avoir inscrit le but qui lui aurait permis de devenir la première à avoir marqué dans six Coupes du monde différentes, hommes et femmes confondus.

Auréolées de leur titre olympique à Tokyo il y a deux ans, les coéquipières de Jordyn Huitema étaient arrivées en Australie avec l’espoir de décrocher un premier podium mondial. Elles ont raté le coche lors de leur entrée en lice contre le Nigeria (0-0) puis face aux Australiennes, alors qu’un match nul leur aurait suffit pour atteindre la phase finale.

Un match à sens unique

L’Australie a plié le match au cours d’une première période à sens unique. Raso a donné le ton d’une belle frappe à l’entrée de la surface de réparation, un but initialement refusé pour hors-jeu avant l’intervention de l’arbitrage vidéo. La joueuse du Real a doublé la mise en profitant d’un cafouillage canadien sur corner.

La quatre changements effectués à la mi-temps par la sélectionneuse Bev Priestman n’ont pas inversé la tendance. L’attaquante de Manchester City Mary Fowler a alourdi le résultat (58e), puis Catley sur penalty (90+4e).

Article original publié sur RMC Sport

You might also like...

P