France-Panama: la mine désolée d'Hervé Renard après l’égalisation chanceuse des Bleues

Un coup de chance pour remettre les pendules à l’heure. Menée après l’ouverture du score somptueuse de Marta Cox après deux minutes de jeu, l’équipe de France a égalisé sur une tête de Maëlle Lakrar. La défenseuse a été bien aidée par la joueuse adverse Deysire Salazar (21e) qui a complètement dévissé son dégagement, trompant sa gardienne. Une égalisation chanceuse qui a provoqué une moue à la fois soulagée et gênée du sélectionneur français, Hervé Renard.

Elle a permis aux Françaises de se remettre dans le droit chemin. Le match tourne depuis à la démonstration puisqu’elles mènent 4-1 à la mi-temps après des réalisations de Kadidiatou Diany (28e, 37e sp) et Léa Le Garrec (45e+5). Ce résultat leur permet pour le moment de valider leur billet pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde.

Tenues en échec par la Jamaïque (0-0) lors de leur premier match, les Françaises ont ensuite battu le Brésil (2-1). Un match qui a valu à Hervé Renard un gros buzz après la diffusion de son discours à ses joueuses dans le vestiaire avant le coup d’envoi.

“Le football, c’est être présent le jour J, avait-il lancé. Et je sais que vous allez être présentes. Je ne peux pas vous expliquer pourquoi, mais je le sais. Soyez ensemble, tout le travail que vous avez effectué est parfait. Je peux le dire devant tout le monde. Il faut que vous ayez une haute confiance en vous. Et puis quand on arrive vers le stade et qu’on entend beaucoup de Brésiliens, je ne sais pas ce que ça vous fait, mais moi ça me métamorphose. J’espère que ça vous fourmille un peu dans le corps. Moi, même si ce sont des Brésiliens et que le stade est tout jaune, moi ça me stimule ! Il faut que ce soit la même chose ! Peu importe s’il n’y a que 500 Français contre 15.000 ! On se nourrit de ça!”

Article original publié sur RMC Sport

You might also like...