Quel bilan pour Dembélé au Barça?

L’heure du bilan. Après six saisons passées au FC Barcelone, Ousmane Dembélé va donc quitter le club catalan pour s’engager avec le Paris Saint Germain sauf énorme retournement de situation, comme révélé par RMC Sport. Une page qui se tourne pour le Français, pour qui le bilan sous la tunique blaugrana est plus que contrasté, miné par les blessures et un rythme de vie parfois critiqué.

Un lourd transfert à supporter

Arrivé au Barça contre 135 millions d’euros, deuxième recrue la plus chère de l’histoire, Ousmane Dembélé a connu de nombreux entraîneurs différents, lancé par Ernesto Valverde lorsqu’il arrive en 2017, puis évoluant sous les ordres de Quique Setien et Ronald Koeman. Mais le Français n’aura jamais reçu autant de soutien que de la part de Xavi, qui en fait un joueur intouchable du onze catalan dès son arrivée comme entraîneur.

Quand le joueur était disponible. Car Ousmane Dembélé n’a pas été épargné par les blessures durant son passage en Catalogne. “Un talent énorme, de grandes attentes et de grandes déceptions parce que sa musculature explosive n’était pas capable d’affronter le football fait d’accélérations et de freinages continus, de dribbles vertigineux et de tirs à moyenne ou longue distance”, résume le journal catalan Sport.

Un problème au biceps fémoral

Celui qui devait devenir “le meilleur joueur du monde à son poste” – selon les mots de Xavi – aura surtout brillé par son irrégularité. Un mois après sa signature avec les Barcelonais, une rupture du tendon du biceps fémoral de la cuisse gauche, lors d’un match contre Getafe, l’a tenu à l’écart des terrains pendant 106 jours et 20 matchs au total.

Une blessure très récurrente pour le Français, qui dès la saison 2019-20 souffre d’une rupture complète du tendon du biceps fémoral à la cuisse droite, pour 181 jours et 19 matchs d’absence. Le tout après avoir déjà manqué 13 matchs en raison d’une rupture du fibrillaire de la jambe gauche. Au total, Ousmane Dembélé n’a disputé que 185 matchs avec le Barça, soit 60% des 304 matchs possibles de l’équipe sur cette période. Il n’a joué que 37% du temps de jeu total des matchs disputés par le Barça depuis son arrivée en Catalogne.

Un meilleur rythme de vie

Lors de sa première saison en 2017-2018, il avait déjà manqué 27 des 59 matchs officiels pour cause de blessure et lors de sa deuxième en 2018-2019, ce fut 13 des 60. Au total, Ousmane Dembélé a subi 15 blessures pendant son passage au Barça, la plupart musculaires et assez graves, malgré le fait que ses méthodes d’entraînement aient été modifiées, qu’il ait suivi des processus de récupération spéciaux à l’Académie Aspire au Qatar, qu’il ait été conseillé sur son mode de vie et ses habitudes alimentaires…

Habitué aux pannes de réveil ou auxretards à l’entraînement lors de ses premières saisons barcelonaises, le Français a beaucoup mûri et amélioré son rythme de vie, engageant notamment un préparateur physique personnel et un nutritionniste afin de répondre aux exigences de son jeu explosif et de pouvoir diminuer son risque de blessures musculaires.

Une saison 2022-2023 bien plus convaincante

Bien encadré par Xavi, il avait d’ailleurs démarré très fort lors de la saison 2022-23, inscrivant six buts et délivrant sept passes décisives avant de se blesser à nouveau à l’ischio de la cuisse gauche lors du match contre Girona le 28 janvier. Il devait initialement être absent cinq semaines mais a finalement manqué trois mois. Pendant son absence, le Barça est éliminé de Coupe du Roi et de Ligue Europa.

Les statistiques d’Ousmane Dembélé avec le Barça:

– 2017/18 : 23 matchs joués, 3 buts marqués, 8 passes décisives, 1 130 min dispuétées

– 2018/19 : 42 matchs, 14 buts, 8 passes décisives, 2 501 minutes

– 2019/20 : 9 matchs, 1 but, 0 passe décisive, 492 minutes

– 2020/21 : 44 matchs, 11 buts, 5 passes décisives, 2 699 minutes

– 2021/22 : 32 matchs – 2 buts, 3 passes décisives, 1 942 minutes

– 2022/23 : 35 matchs, 8 buts, 9 passes décisives, 2.169 minutes

TOTAL: 185 matchs, 39 buts, 33 passes décisives, 10 933 minutes

Article original publié sur RMC Sport

You might also like...